La CPG A propos de la CPG Notre histoire Gouvernance
Les Membres Adhérer à la CPG Entreprises membres
Médias Actualités Évènements Communiqués Publications Agenda
Contacts
fbk twt lkn ytb
le 25 août 2021 Actualités Quel apport des assurances dans la francophonie économique ?

Le sujet qui était au centre de la rencontre a été soutenu par des experts de la Cima et de l’espace francophone dont le Dr Andrew Crépin Gwodog, administrateur-directeur général de la Société commerciale gabonaise de Réassurance (SCG-Ré).

L’assurance est un partenaire économique incontournable des sociétés de demain. Les entrepreneurs francophones en sont conscients. C’est à ce titre qu’ils ont prévus, au cours de leur rencontre, un panel pour parler de la contribution que peut apporter ce secteur dans le francophonie économique. Le panel qui avait pour thème « L’assurance, partenaire incontournable de la société inclusive et résiliente de demain » a connu la participation des intervenants tels que Dr Andrew Gwodog, administrateur-directeur général de la Société commerciale gabonaise de Réassurance (SCG-Ré).
Selon Florence Lustman la modératrice, il était question de répondre à la problématique de savoir « Quel rôle joue l’assurance face aux défis sociétaux contemporains ? Quelles réglementations pour garantir un environnement stable pour l’assurance ? ». 
Une problématique à laquelle à essayer de répondre le Dr Andrew Gwodog dans son intervention. L’auteur de l’œuvre « Assurance et croissance économique en zone Cima-Cemac » qui a reçu le prix de Fanaf 2020 a expliqué qu’avec les nouvelles mutations, les compagnies d’assurances et réassurances ont revu leurs modèles d’organisation et de gestion désormais, remettant ainsi en cause les principes généraux de management jadis. 
« L’impact de ces mutations dans notre secteur peut s’apprécier au niveau de la révision des modèles de distribution et communication; Investissement dans la digitalisation/dématérialisation; amélioration de l’offre des produits d’assurance; évolution de l’organisation du travail; impact sur le chiffre d’affaires, la sinistralité et rentabilité; nécessité d’adaptation aux nouvelles exigences règlementaires et la remise en cause des capacités des acteurs du secteur à jouer pleinement et efficacement leur rôle », a-t-il expliqué. 
Défis* Le vice président de la Confédération Patronale Gabonaise (CPG) a profité de cette tribune pour ressortir les défis qui interpellent le secteur. Notamment, la prévision ou la prédiction des aléas futurs et anticipation des comportements, la redéfinition de la notion de risque, matière première de l’assurance,  ou encore le développement de produits dédiés.
En ce qui concerne la réglementation, le Dr Gwodog, par ailleurs président de la Fédération gabonaise des sociétés d’Assurance a souligné toute son impotnce.
« L’un des objectifs de la règlementation financière étant justement la préservation des intérêts des assurés et bénéficiaires des contrats d’assurance. Elle est aussi garante de la stabilité financière et monétaire. Par ses règlements, elle garantit l’intégrité et la solvabilité du système financier qui est une condition sine qua non mais non suffisante de la confiance des assurés et bénéficiaires des contrats envers le mécanisme de l’assurance », a expliqué l’expert en assurance.

fbk twt lkn
Plus d’articles dans Actualités
© 2021. CPG. Tous droits réservés
Mentions légales