Conseil d’Administration de la CPG : Alain Bâ Oumar Président 2.0

C’est au terme d’un Conseil d’Administration Extraordinaire que les adhérents de la CPG ont confié à nouveau avec une large majorité la présidence de leur institution à Alain Bâ Oumar.

 

Seul candidat en lice, le PDG de IG Télécom et 10ème Président de la CPG entame officiellement ce Mercredi 12 Août son second mandat à la tête de la Confédération Patronale Gabonaise, mettant ainsi un terme à un processus électoral prolongé du fait de la pandémie du COVID-19.

 

Il reçoit de fait le satisfecit des administrateurs sur les réformes entamées depuis sa prise de fonction en 2017 pour rendre cette organisation plus inclusive et plus performante, mais aussi un mandat clair pour mener à bien les discussions cruciales à venir entre le Patronat et le Gouvernement de la République sur les stratégies de relances de notre économie heurtée de plein fouet par la pandémie de la COVID-19.

 

Le mandat qui s'achève a été marqué par un certain nombre d'avancées pour la CPG parmi lesquelles on peut noter :

●      Le renforcement de la contribution des branches et syndicats membres à travers l'expérimentation de pôles sectoriels;

●      L'aboutissement d'une réforme visant à consolider et renforcer les branches et syndicats pour les rendre plus représentatif (réduction du nombre de branches et syndicats de 30 à 20 maximum);

●      Rationalisation du Conseil d'administration pour en améliorer le rendement (réduction du nombre d'administrateurs de plus de 60 à 20);

●      Amélioration du climat des affaires (nouveau Code Pétrolier, nouveau Code minier, avancées importantes sur le nouveau Code du Travail);

●      Retour de la CPG à la tête du Conseil d'Administration de la CNAMGS et renforcement de sa présence à celui de la CNSS;

●      Attention nouvelle de la CPG à la PME et à l'Entreprenariat des jeunes (soutiens aux programmes Mentorat et Cap sur l'Autonomisation des jeunes de JA Gabon, propositions de réforme de la Chambre de Commerce);

●      Négociation et proposition au gouvernement d'un plan de refinancement de 400 milliards FCFA de la dette intérieure due aux adhérents de la CPG;

●     Actions en faveur des adhérents pendant la crise COVID (négociation des mesures d'assouplissement du Code du Travail,  Dépistage massif personnalisé des adhérents).

L'action de la CPG pour les 3 prochaines années s'inscrit, selon le Président Bâ Oumar, dans le rassemblement des adhérents pour obtenir ensemble la consolidation de ces acquis (amélioration continuelle du climat des affaires, fournitures de services aux membres, adoption d’un modèle économique de la CPG, redynamisation de la Chambre de Commerce, renforcement de l’action dans le cadre du social et de la formation, etc…).

 

À la tête de près de 300 entreprises diversement impactées par la crise sanitaire, Alain Bâ Oumar et l'équipe qui l'accompagne devront plus que jamais confirmer la place prépondérante de la CPG dans l'environnement économique de notre pays.

 

Le 12/08/2020